La cité antique d'Ostia Antica (Ostie)

Située à l’extérieur de Rome, à une trentaine de minutes de train, Ostie (Ostia Antica) est une cité antique qui a été l’ancien port de Rome. Aujourd’hui située à 5 km de la côte en raison de l’ensablement, la ville a été oubliée pendant des siècles avant d’être fouillée à partir du XIXème siècle. C’est aujourd’hui un très beau site à découvrir qui permet de se projeter dans la vie quotidienne de l’antiquité grâce à des vestiges variés, tels que les thermes, théâtre et temple, mais aussi ses commerces, maisons et la caserne des vigiles.

Vue d'Ostia Antica

Accès : En venant de Rome, la solution la plus pratique est de prendre le train depuis la station Porta San Paolo et de descendre à la station Ostia Antica. Suivez alors les panneaux indicateurs qui vous feront utiliser une passerelle passant au-dessus de la route.

Pour rejoindre la station Porta San Paolo, vous pouvez utiliser le métro (ligne B) jusqu’à la station Piramide ou l’une des lignes de bus desservant les stations Piazzale Ostiense/Piramide (lignes 77, 769, 775, 23, 280 …) Le trajet en train se fait avec un simple ticket de métro avec un départ en journée toutes les 15 minutes.

Accès en voiture, parking sur place payant. Coordonnées GPS : N 41.758199, E 12.297756

Adresse : Via dei Romagnoli 717 – Ostia antica, Roma

Horaires : ouvert tous les jours du mardi au dimanche.

Fermé les lundis, le 1er janvier, 1er mai et le 25 décembre.
Du 25 octobre au 28 (ou 29) février : 8h30 - 16h30
Du 1er mars au 31 mars : 8h30 - 17h15
Du 1er avril au 30 septembre : 8h30 - 19h00
Du 1er octobre - 24 octobre : 8h30 - 18h30

Accès fermé environ 1h avant la fermeture.

Tarifs : 12€ plein tarif. Gratuit pour les moins de 18 ans, tarif réduit à 2€ pour les jeunes de 18 à 25 ans citoyens de l'Union Européenne.

Site officiel : Site du Parc Archéologique
En plus du site officiel, si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur Ostie, nous vous recommandons le site suivant :  Ostia Antica

Prévoyez une grosse demi-journée de visite pour profiter du site et découvrir ses vestiges. C’est le temps qu’il vous faudra pour suivre la visite proposée ci-dessous.

Ostia Antica, vue du théâtre

Histoire

Ostie est né très tôt dans l’histoire romaine, la cité est considérée comme la première colonie implantée par Rome. Le lieu, à l’embouchure du fleuve Tibre (Ostie signifie embouchure), permettait l’exploitation des marais salants et d’avoir un accès à la mer.

L’histoire romaine fait remonter sa fondation au VIIème siècle av. JC mais les traces archéologiques retrouvées jusqu’à présent remontent au IVème siècle av. JC et font état de la présence d’un camp fortifié (castrum).

Statue de Trajan à Ostia Antica

La cité se développe avec l’accroissement des marchandises arrivant à Rome en provenance de ses territoires conquis. Elle devient aussi sa principale base navale, nécessaire à l’approvisionnement de ses armées en campagne, en particulier durant les guerres puniques (contre Carthage).
La protection d’Ostie devient une nécessité contre les pirates (la ville est pillée en 79 av. JC) mais aussi en raison des luttes intestines de la République. Une puissante muraille, englobant 70 ha de terre est construite pour la défense d’Ostie.

Vers 30 av. JC, Ostie est déjà prospère, véritable centre marchand de Rome et compte environ 10 000 habitants. Le développement de la ville se poursuit avec celui de l’empire, et voit passer les marchandises convergeant vers Rome. Le port atteint néanmoins ses limites en raison de sa saturation mais aussi de l’ensablement du port par les alluvions du Tibre. Les bateaux sont alors obligés de décharger les marchandises en mer, sur des embarcations de plus petite taille qui alimentent le port.
La construction de nouvelles zones portuaires est nécessaire et au Ier siècle ap JC, deux ports sont construits à quelques kilomètres au Nord d’Ostie.

Ostie atteint son apogée au IIème siècle ap. JC, sa population atteint 50 000 habitants et se couvre de bâtiments prestigieux que l’on peut encore découvrir aujourd’hui.

L’activité commerciale commence à lentement décliner au IIIème siècle avec les crises que traversent l’empire et Ostie perd de son importance. Au VIème siècle la cité a perdu ses murailles et la route vers Rome n’est plus entretenue. Ostie est pillée au IXème siècle par les Ostrogoths puis abandonnée et s’ensable au fil des ans. Ses richesses sont néanmoins réutilisées, en particulier à partir de la Renaissance, avec la récupération des marbres, colonnes et statues pour orner les nouvelles constructions de Rome et des Etats pontificaux.

Visite

La visite débute par la nécropole de la via Ostiense et de la via dei Sepolcri à l’extérieur de l’enceinte fortifiée. A cette époque, les cimetières étaient en effet situés à l’extérieur des villes. Les tombes situées ici couvrent une large période, du IIème siècle av JC au IVème siècle ap. JC. et concernent aussi bien les rites funéraires par crémation que par inhumation. On y trouvera donc des niches dans des columbariums pouvant accueillir des urnes contenant les cendres des défunts mais aussi des emplacements pour des sarcophages. Plusieurs tombes présentent des éléments architecturaux intéressants, par exemple, le caveau des arches.

Ostia Antica, la nécropole

Vous pénétrez dans Ostie par la Porta Romana, l’une des 3 portes de la cité antique dont quelques éléments décoratifs sont encore présents.

La porte donne accès à l’une des voies principales de toute cité romaine, le Decumanus Maximus que vous suivrez pour une grande partie de la visite.

Ostia Antica, la porta Romana

Sur votre gauche, vous trouverez la place de la Victoire, dont le nom vient d’une statue de Minerve trouvée ici (une copie est visible à cet endroit). Elle ornait à l’origine la Porta Romana.

En face de la place, vous trouverez les thermes des Cochers (Terme dei Cisiarii), qui doivent leur nom à une mosaïque du frigidarium représentant un char tiré par 2 chevaux, occupé par son conducteur et 2 passagers. D’autres éléments tels un triton et des nageurs figurent sur cette mosaïque en noir et blanc. D’autres mosaïques sont visibles dans les différentes salles des thermes.

Ostia Antica, les thermes des Cochers

Poursuivez le long de la voie principale, le Decumanus. Vous longerez divers vestiges de bâtiments et de boutiques jusqu’aux vastes thermes de Neptune. La construction de ces thermes date du IIème siècle ap. JC et a été financée par les empereurs Hadrien et Antonin le Pieux. Le côté Est comprend les différentes salles dédiées aux bains alors que la partie centrale et Ouest comprennent une large palestre à colonnades pour y pratiquer la gymnastique.

De belles mosaïques noires et blanches ornent plusieurs des salles, la plus connue étant celle de Neptune, qui a donné son nom aux thermes.

Ostia Antica, les thermes de Neptune

Neptune y est représenté, armé de son trident, dans un char tiré par des hippocampes. Des dauphins chevauchés par des petits Eros, poissons, crustacés et autres créatures marines complètent la mosaïque.

Dans la salle adjacente, au Sud, se trouve une mosaïque représentant Amphitrite, l’épouse de Neptune. Elle chevauche un hippocampe et est accompagnée par Hymen (un Eros ailé avec une torche, se référant au mariage) et des tritons.

Ostia Antica, les thermes de Neptune

Vous pouvez profiter de la vue sur ces mosaïques et la palestre depuis une plateforme les surplombant.

Ostia Antica, les thermes de Neptune

A l’arrière des thermes de Neptune, rejoignez la Caserma dei Vigili par la Via delle Corporazioni.

Les vigiles étaient les pompiers d’Ostie. Leurs fonctions s’étendaient à la prévention des incendies et contrôlaient qu’un accès à l’eau dans les bâtiments était possible ainsi que le bon usage du feu dans les habitations et commerces. Le bâtiment que l’on voit aujourd’hui date de l’empereur Hadrien, au IIème siècle ap. JC.

La caserne était un véritable lieu de vie, avec 300 à 400 hommes qui vivaient en permanence ici. Venus de Rome, ils restaient en garnison sur des périodes de 3 mois. Les logements étaient situés tout autour de la cour centrale sur 2 étages. A l’une des extrémités du bâtiment, vous trouverez les vestiges d’une chapelle consacrée au culte des Empereurs. Des socles portant les statues sont encore visibles ainsi qu’une remarquable mosaïque représentant le sacrifice d’un taureau.

Ostia Antica, la Caserma dei Vigili

Revenez sur vos pas jusqu’au Décumanus et rejoignez le théâtre situé à proximité. Un premier théâtre a été construit au Ier siècle av. JC avant d’être largement reconstruit au IIème siècle ap. JC sous le règne des empereurs Commode et Septime Sévère pour atteindre la capacité de 4000 spectateurs.

Ostia Antica, le théâtre

L’accès au théâtre se faisait depuis le Décumanus par un large corridor central et 2 latéraux qui donnaient accès à la partie basse de la cavea (les gradins). Quatre escaliers permettaient ensuite de rejoindre les second et troisième niveaux du théâtre. Trois masques de théâtre, faisant partie de la décoration, sont visibles à l’emplacement du mur de scène, presque totalement disparu.

Masques de théâtre à Ostia Antica

Poursuivez votre visite et passez à l’arrière du théâtre pour atteindre la grande place des Corporations.

La place des Corporations à Ostia Antica

Ce vaste ensemble d’environ 110 mètres de long et 80 de large est limité du côté Sud par une belle colonnade en marbre la séparant du théâtre. Un double portique borde les trois autres côtés de la place sous lequel étaient disposés environ 70 petits bureaux devant lesquels figurent de remarquables mosaïques en tesselles noires et blanches. Vous y retrouverez des représentations d’animaux, de bateaux, et des marchandises importées. Plusieurs cités antiques sont mentionnées telle que Narbonne (Navi Narbonenses). Ces mosaïques du IIème siècle ap JC sont de remarquables sources d’informations pour comprendre les échanges commerciaux de cette période mais aussi pour l’étude de l’architecture navale et portuaire.

La place des Corporations à Ostia Antica

Ces bureaux étaient les lieux de rencontres des commerçants provenant des villes de l’empire, capitaines, acheteurs assurant l’approvisionnement de Rome et voyageurs du bassin méditerranéen.
Au centre de la place, les vestiges d’un petit temple de la fin du Ier siècle ap. JC, traditionnellement attribué à Cérès, déesse de l’agriculture, des moissons et de la fertilité. Deux colonnes marquent l’entrée du temple.

Le temple de la place des Corporations à Ostia Antica
Sanctuaire de Romules et Rémus à Ostia Antica

Au Sud-Ouest de la place, vous trouverez un petit sanctuaire contenant l’autel de Romulus et Remus, sculpté sur les 4 faces. Sur la face la moins abimée, on observe Romulus et Rémus allaités par la louve.

Les 2 bergers ayant trouvé les enfants sont aussi présents ainsi que Jupiter représenté sous la forme d’un aigle.

Pour finir la colline du Palatin et le fleuve Tibre sont personnifiés par les 2 derniers personnages.

Poursuivez votre chemin le long du Decumanus jusqu’à la via dei Grandi Horrea (les grands entrepôts) pour y découvrir les principaux entrepôts d’Ostie et l’un de ses bâtiments les plus grands. Déjà existant à l’époque de Claude (fin du Ier siècle av. JC), ils ont été plusieurs fois agrandis, en particulier au IIème siècle ap. JC. Un grand nombre de salles, légèrement surélevées pour protéger la marchandise de la vermine, permettaient de stocker jusqu’à 7000 tonnes de céréales. L’entrée du bâtiment était tournée vers le fleuve d’où arrivaient les marchandises. Il ne reste que peu d’éléments de ce bâtiment mais l’on voit toujours les différents compartiments qui le composaient.

Les entrepôts à Ostia Antica

Les bâtiments suivants, Via dei Molini (rue des moulins) comprennent le Molino del Silvano dans lequel sont encore visibles les meules en pierre servant à faire de la farine. Le bâtiment adjacent était une boulangerie dans laquelle les vestiges d’un four sont présents. Un bas-relief représente le Genius Loci, le génie protecteur du lieu, représenté portant une corne d’abondance et un serpent.

Le Molino Silvano à Ostia Antica

Poursuivez en prenant la Via di Diana qui vous mène à la Maison du même nom (Casa di Diana) en raison d’un relief de la déesse Diane retrouvé ici. Nous sommes dans l’un des quartiers populaires de la ville d’Ostie qui comprenait de nombreux immeubles collectifs. Ces Insualae datent du milieu du IIème siècle et comprenaient 4 ou 5 étages avec des boutiques au rez-de-chaussée et des appartements au-dessus. Les pièces étaient disposées autour d’une cour centrale qui comprenait une fontaine commune. Deux pièces du rez-de-chaussée ont été transformées en Mithraeum, lieu dédié au culte du dieu Mithra, très répandu dans l’empire romain.

La maison de Diane à Ostia Antica

Un peu plus loin dans la Via di Diana, vous trouverez sur votre gauche le Thermopolium, lieu de restauration et bar à vin. Le lieu est très évocateur, on y retrouve le comptoir en forme de L, ses étagères en gradin et son bassin d’eau en-dessous. Des fresques sont encore présentes dont celles représentant des légumes, un verre et peut être des cymbales. A l’arrière, une cour comprenant une fontaine ainsi que des bancs où les clients pouvaient consommer leur boisson en étant dans un lieu frais.

Le thermopolium à Ostia Antica

En face, un ensemble d’immeubles plus luxueux, bordait un vaste jardin intérieur. Vous pouvez accéder à une terrasse permettant une vue intéressante sur la ville. Des peintures murales sont encore visibles dans cet ensemble.

Vue sur Ostia Antica

Poursuivez dans cette rue, la via dei Dipinti jusqu’au petit musée d’Ostie comprenant un bar et restaurant. L’occasion de faire une pause avant de poursuivre la visite.
Le musée présente d’intéressantes sculptures liées aux différents cultes pratiqués telles que Mithra sacrifiant le taureau, des représentations des prêtres d’Attis et Cybèle sacrifiant à leurs dieux.
Des statues de dieux, d’empereurs, de leur famille et des membres importants de la cité sont aussi présentées.

Le culte de Mithra à Ostia Antica

Revenez ensuite sur vos pas pour rejoindre le Forum.

Le Forum est la place principale d’Ostie, lieu regroupant les hauts lieux pour les sujets politiques, judiciaires, économiques et religieux. Sa structure actuelle date de l’époque d’Hadrien, période majeure de transformation pour la ville. On y retrouvait donc la Curie (conseil de la ville réunissant 100 membres), une basilique civile pour traiter les sujets économiques et judiciaires et 2 temples qui fermaient la place, le Capitole au Nord et un temple dédié à Rome et Auguste au Sud. Le côté Est était fermé par des portiques à colonnes. Le forum était coupé en deux par le Decumanus Maximus, l’une des voies principales de la ville.

Le Forum d'Ostia Antica

Les vestiges du Capitole sont impressionnants et permettent de bien s’imaginer la structure du temple le plus important de la ville. Dédié à la triade Capitoline (Jupiter, Junon et Minerve), il est construit sur un haut podium accessible par un escalier monumental. Le vestibule comprenait 10 colonnes de marbre et le fronton était décoré de têtes de bœuf et de guirlandes de fleurs. La hauteur du bâtiment devait atteindre 20 mètres et être décoré de plaques de marbre qui ont été récupérées au fil des siècles.

Le Capitole d'Ostia Antica

Traversez le Forum vers le Sud-Est pour rejoindre les Thermes du Forum. Ces thermes dont la première phase de construction date de 160 ap. JC étaient l’un des plus importants d’Ostie.

Les thermes du forum d'Ostia Antica

Avant d’y accéder, vous passerez par des toilettes dont une vingtaine de sièges percés sont encore visibles. La visite des différentes salles des thermes et de la palestre est agréable.

Les toilettes des thermes du forum d'Ostia Antica

Revenez vers le Forum pour poursuivre par le Decumanus.

Vous passerez par la maison du Laraire (Caseggiato del Larario) dont le rez-de-chaussée était occupé par des boutiques et l’étage par des habitations. Dans la cour vous trouverez un charmant laraire polychrome. Cette niche était un sanctuaire consacré aux Lares Familiares, les dieux du foyer.

La maison du Laraire à Ostia Antica

Un peu plus loin, vous arrivez à une intersection de 5 rues. Vous trouverez ici deux poissonneries (Taberne dei pescivendoli) datant du IIIème siècle ap. JC. Les deux bâtiments accolés sont similaires par leur organisation avec une table en marbre au centre et un bassin à poissons. Des mosaïques sur le thème de la mer sont encore sur place dont une représentation d’un dauphin tenant une pieuvre.

Poissonerie à Ostia Antica

Poursuivez toujours sur le Decumanus en tournant légèrement sur votre gauche jusqu’à atteindre la basilique Chrétienne (Basilica Cristiana) sur votre droite. Construite au cours du IVème siècle ap. JC, elle est le plus grand édifice chrétien de la ville avec ses 2 longues nefs séparées par des colonnes. Sur le côté droit, trois chapelles sont marquées par la présence de colonnes à leurs entrées.

Basilique Chrétienne à Ostia Antica

Quelques mètres plus loin, en face, vous trouverez la Guilde de Trajan (Schola del Traiano). Ce vaste bâtiment du IIème siècle ap. JC semble avoir été le siège d’une puissance guilde d’Ostie, probablement celle des charpentiers de marine. Des colonnes de marbre encadraient l’entrée donnant accès à un vestibule menant à plusieurs pièces ainsi qu’à une vaste cour intérieure bordée de colonnades et d’un long bassin étroit au centre. De l’autre côté de la cour, un bâtiment a été ajouté au IVème siècle. Vous y trouverez différentes salles comprenant des mosaïques ainsi que des latrines.

La Guilde de Trajan à Ostia Antica
Portique de la Fontaine avec une lampe à Ostia Antica

Vous pouvez encore poursuivre votre chemin jusqu’au-delà de la Porta Marina.

Vous passerez devant plusieurs bâtiments, dont le portique de la fontaine avec une lampe (Fontana con Lucerna).

Cette fontaine dont l’eau s’écoulait d’une lampe à huile posée sur une colonne était richement décorée.

Une fois la porte franchie, vous pouvez rejoindre les Thermes de Porta Marina en passant par le Forum. Ce secteur est peu fouillé, peu visité et conserve son romantisme. Les thermes contiennent d’intéressantes mosaïques.

Les thermes de Porta Marina à Ostia Antica

Revenez maintenant sur vos pas le long du Decamanus jusqu’à la via degli Aurighi (un peu avant la Schola di Traiano).

Vous passerez devant plusieurs bâtiments dont des entrepôts, des résidences et des boutiques. A noter l’intéressante Maison des Jardins (Case a Giardino), un vaste ensemble résidentiel, luxueux, disposé autour de jardins. Cet ensemble pouvait héberger 1200 habitants. Des fresques et desmosaïques y sont encore visibles.

Rue d'Ostia Antica

Plus loin, sur la droite, vous atteignez la maison des Auriges (Caseggiato degli Aurighi). Cet immeuble, lui aussi luxueux, a été utilisé comme habitation, mais aussi comme hôtel et possédait des pièces à vocations commerciales. Plusieurs fresques sont encore visibles dont celles de 2 auriges (des conducteurs de chars), portant dans leurs mains une branche de palmier et une couronne, symboles de la victoire.

Vous pouvez ensuite accéder aux Thermes des Sept Sages (terme dei Sette Sapienti), bâtiment accolé au précédent. Son nom lui vient d’une fresque représentant les 7 sages de l’antiquité grecque. D’autres fresques intéressantes ornent ces thermes dont celle du frigidarium, orné d’une belle Vénus anadyomène (c’est-à-dire sortant de l’eau) entourée de putti et d’animaux marins. Des mosaïques sont aussi visibles, en particulier dans la salle ronde dans laquelle des scènes de chasse et des motifs végétaux sont représentés.

Fresque de Vénus anadomène à Ostia Antica

Dernier bâtiment complétant l’ensemble des 2 précédents, l’immeuble de Sérapis (Caseggiato del Serapide), comprenait un ensemble de boutiques donnant sur la rue mais aussi dans la cour intérieure. Des appartements occupaient les étages. Une petite salle dédiée au culte de Sérapis, qui a donné son nom à l’immeuble, comprend un relief en stuc représentant Sérapis sur son trône.

Immeuble de Sérapis à Ostia Antica

Sortez par la via della Foce et prenez à droite jusqu’à l’Aire Sacrée des Temples Républicains (Area sacra dei Templi Republicani). Plusieurs temples des IIèmes et Ier siècles av. JC occupaient cet espace. Le plus grand d’entre eux était dédié à Hercule.

L'aire Sacrée des Temples Républicains à Ostia Antica

A l’arrière de l’aire sacrée, vous accédez à la Maison d’Amour et Psyché (Domus di Amore E Psiche). Cette demeure, à la riche décoration, a été aménagée dans l’antiquité tardive dans des magasins du IIème siècle ap.JC.

La maison d'Amour et Psyché à Ostia Antica
La maison d'Amour et Psyché à Ostia Antica

La maison possédait un jardin avec un nymphée (fontaine monumentale) à 5 niches séparées par des colonnes de marbre. L’eau coulait entre les niches et sur les marches situées entre les colonnes.

Du jardin vous pouvez accéder aux différentes pièces de la maison. Celle au Nord a gardé un superbe sol à motifs géométriques en marbres polychromes.

Une seconde pièce remarquable est de petite taille mais richement décorée.

Au centre, une statue d’Amour et Psyché s’embrassant a donné le nom à la maison. Les murs sont recouverts de marbre et le sol de motifs polychromes.

La maison d'Amour et Psyché à Ostia Antica

Après cette visite, vous pouvez poursuivre votre visite parmi les nombreux autres vestiges plus ou moins fouillés, vous y trouverez des éléments intéressants tels que quelques fresques ou plus fréquemment des mosaïques. Vous pouvez aussi rejoindre le musée pour faire une pause avant de quitter Ostie.