La Centrale Montemartini

Ce musée, extension des musées capitolins principalement consacré aux sculptures grecques et romaines, est installé dans le cadre original d’une ancienne centrale électrique. Il se situe dans un quartier un peu excentré de Rome mais bien desservi par les transports en commun.

Accès : Métro ligne B – station Garbetella,  puis suivre le fléchage sur environ 400 m. Bus 23, 769, 792.  Arrêt à proximité du musée.

Adresse : Via Ostiense 106

Horaires : du mardi au dimanche de 9h00 à 19h00. Fermé le lundi, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai.

Tarifs : 7,50 € plein tarif. Le tarif peut évoluer en cas d'exposition temporaire.

Site officiel de la Centrale Montemartini


La Centrale Montemartini

La Centrale , mixte - vapeur – diesel, porte le nom de l’ingénieur chargé de sa construction. Inaugurée en 1912 elle fut fermée en 1960. Nationalisée, elle servit en 1997 à une exposition de certaines oeuvres des musées du Capitole alors en pleine rénovation. Devant le succès de cette exposition et de son cadre, et après de grands travaux permettant la confrontation du modernisme industriel du XXème siècle et de l’esthétique du monde gréco-romain, ce nouveau musée ouvrit ses portes en 2005.

Les collections sont disposées chronologiquement et thématiquement dans plusieurs salles accessibles par ascenseur. Le rez-de-chaussée sert aussi à des expositions temporaires toujours de haut niveau. La salle des colonnes est dédiée aux monuments religieux et funéraires de la période républicaine. Remarquez par exemple, le superbe sarcophage de la fin du IIème siècle sculpté de deux Victoires ailées portant un bouclier rond. En dessous, une scène représente une panthère et un Eros dérobant une grappe de raisins à un coq.

La Centrale Montemartini

Toujours au rez-de-chaussée, le train de Pie IX, à l’esthétique surchargée, se trouve un peu isolé dans une salle adjacente. Le train comprend 3 wagons, celui de la loggia pour la bénédiction des gens, une salle du trône et une pièce privée pour le Pape et un wagon chapelle.

La Centrale Montemartini

La salle des machines, grandiose, permet l’exposition de statues monumentales ainsi que du fronton du temple d’Apollon Sociano de la période impériale. Le fronton a pour thème la 9ème tâche d'Hercule, accompagné de Thésée dans un combat avec les Amazones. Au centre la statue d'Athéna.

La Centrale Montemartini

La salle des chaudières reçoit des œuvres des jardins impériaux des environs de Rome ainsi que la magnifique mosaïque des Horti Liciniani (les jardins Liciniani). La scène représente la capture d'animaux sauvages dont des ours et des gazelles qui rejoindront les amphithéâtres romains pour les venationes. Les venationes mettent en scène des combats entre animaux ou contre des gladiateurs dans des décors représentant leur milieu naturel.

La Centrale Montemartini

A proximité de la mosaïque, une statue représentant Marsyas supplicié. Dans la mythologie, Marsyas est un satyre écorché vif sur ordre d'Apollon, pour l'avoir défié lors d'un concours musical !